Swedish House Mafia annonce une collab inédite avec Sting

Quelques pistes pour en savoir un peu plus

Musiques
Published on 28/01/2022 • 5 minutes
An article by Thomas BAUDOIN

SHM ne s’arrête plus ! Après The Weeknd c’est donc Sting qui sera le prochain featuring de Swedish House Mafia. Le 22 janvier dernier, Sebastian Ingrosso, le DJ suédois membre du trio depuis sa création publie un très sobre : « Swedish House Mafia feat. Sting – REDLIGHT. Coming soon » sur le Discord officiel du groupe. 
 

L'art du teasing sur Twitter par SHM
 


Simple et efficace. Pourtant c’est une petite bombe que lâche SHM tellement la collaboration semble improbable et le parcours du britannique impressionnant. Un pari risqué des deux côtés ?


SHM poursuit sa lancée de 2021


Depuis leur retour aux affaires en 2018, les SHM n’en finissent plus de prouver leur statut de poids lourds de l’électro mondial. En témoigne la pluie de tubes et d’annonces lâchées par le trio depuis son retour en studio au printemps 2021. En résumé : des collabs avec Ty Dolla $ign, puis The Weeknd, une en préparation avec Monsieur Sting, un album tout frais bientôt disponible (Paradise Again) et enfin, une tournée mondiale dans la foulée.  

 

Les dates du Paradise Again World Tour annoncées sur le Twitter officiel du groupe 


Une actu bien chargée qui suit une période assez calme après la fin de One Last Tour en 2019. En juillet dernier le trio redonne signe de vie avec It Gets Better puis Lifetime feat. Ty Dolla $ign & 070 Shake (2 titres que SHM joue en live pour la 1ère fois aux MTV Music Awards 2021 en terminant par un teaser de Moth to a Flame). 
 

SHM en live aux MTV Video Music Awards 2022


 
Un déclic pour la Swedish House Mafia


La Swedish House Mafia prend une nouvelle dimension. Le déclic vient sans doute de leur nouveau manager, Wassim Slaiby et son carnet d’adresses qui ont ouvert de nouvelles portes aux suédois. Le directeur de label libano-canadien est notamment le manager de Doja Cat, Nicky Minaj, Christine and the Queens, Ty Dolla $ign et… The Weeknd !
Si leur rencontre avec le chanteur n’est donc pas entièrement le fruit du hasard, leur duo fonctionne à merveille. De cette collab naît une amitié et deux énormes tubes qui figurent sur le nouvel album du chanteur : le génial Sacrifice (coproduit par SHM) et son remix sortis en janvier, puis Moth to a Flame le 4 février pour lequel les suédois apparaissent dans le clip.  
À noter la réalisation ultra soignée d’Alexander Wessely pour les clips de It Gets Better, Lifetime et Moth To A Flame. Expert dans les jeux d’ombres et les noirs et blancs, il a su créer un univers visuel cohérent et une ambiance post-apocalyptique qui font le lien entre les derniers singles. 
La suite pour le trio, c’est une tournée mondiale qui débutera en juillet aux US, et qui passera par l’Accor Arena à Paris le 10 octobre 2022 (la billetterie est toujours ouverte !).
Interrogé par Fun Radio en décembre dernier sur la tournée mondiale, Steve Angello annonce la couleur : « Nous sommes en pleine prépa de la tournée, de la scénographie qui va être incroyable. On travaille avec des gens très créatifs et très innovants, ça va être très cool, la musique va être énorme ! ». Au programme : « nos répertoires individuels, beaucoup de choses de la SHM et aussi pas mal de nouveautés ! »
Par ailleurs, le groupe est annoncé comme tête d’affiche de Coachella aux côtés entre autres de Stromae, Billie Eilish, Doja Cat ou Kanye West. Le festival incontournable du désert fait son grand retour après 2 éditions annulées et a dévoilé son line-up le 13 janvier dernier sans pour autant préciser le slot attribué aux suédois… Plusieurs sources les voient en clôture le dimanche soir pour une performance spéciale en même temps que Kanye West (dont la participation n’est pas encore assurée).

Le line-up officiel du festival annonce le retour de Swedish House Mafia avec la simple mention « Returning to the Desert » (coachella.com) 


SHM x Sting : deux univers pas inconciliables.


Si le mariage peut donc surprendre à première vue, il s’inscrit dans une certaine logique pour Sting qui poursuit son exploration des genres et des disciplines. L’anglais de 70 ans, figure incontournable de la scène rock et pop, n’a plus rien à prouver depuis longtemps mais continue pourtant d’occuper le devant de la scène pour des projets toujours plus originaux et ambitieux. 
Pour rappel, l’ancien frontman de The Police n’en est pas à sa première collab et s’est déjà illustré dans différents styles parfois très éloignés de la pop anglaise. 
Dès ses débuts en solo, le bassiste-chanteur n’hésite pas à s’entourer de maestros et étoffe rapidement son répertoire et sa palette de jeu avec des sonorités jazz, funk, blues, reggae, classiques, world…
Plus récemment, en 2018 il signe un album complet aux accents reggae et dancehall avec la star jamaïcaine Shaggy. Dernièrement, c’est avec Gims qu’il s’illustre (rencontré durant sa tournée des festivals avec Shaggy). Leur collaboration débouche sur une version en trio de Gotta Get Back My Baby puis sur le titre Reste, sorti en 2019 et dont le clip comptabilise plus de 80 millions de vues à ce jour.
 

Sting et Gims dans le clip de Reste 
 

Le natif de Wallsend est un artiste complet et éclectique qui a joué avec les plus grands noms. On peut donc parier qu’il saura parfaitement poser sa voix, écrire ou même participer à la prod de Redlight.  A voir donc jusqu’où sera poussée la collab… 


Le public au rendez-vous ?


Le titre en préparation n’a toujours pas de date de sortie officielle. Mais on peut être sûr qu’il trouvera son public du côté des fans de plus en plus nombreux des Swedes et parmi les fidèles de Sting habitués désormais à ses escapades en terres inconnues. 
Si des deux côtés on a affaire à des professionnels qui maîtrisent leur sujet, il est pour autant difficile de les imaginer sous pression ou à la recherche d’un succès commercial. SMH est en pleine hype depuis son retour aux platines et de son côté, Sting peut s’autoriser une parenthèse électro sans craindre la réception du public, lui qui vient de céder les droits de son catalogue complet à Universal Music contre un chèque de 300 millions de dollars… 
Une dernière raison d’y croire ? La collab de Bono et The Edge de U2 avec Martin Garrix qui a donné naissance à We Are The People, hymne du dernier Euro de foot. Sans parler de nouvelle trend, ce tube et l’énorme succès qui a suivi ont sans doute ouvert la voie et habitué le grand public aux duos entre DJs et rock stars. De quoi inspirer Sting et la SHM…

 

À propos the artists

Picture credits © Swedish House Mafia l.r.