Tomorrowland 2022 : Eric Prydz présente HOLO

Le show qui a soufflé la Freedom stage

Events
Published on 04/08/2022 • 2 minutes
An article by Thomas BAUDOIN

C’était l’un des passages les plus attendus de ce Tomorrowland édition 2022. La légende Eric Prydz est venu présenter son show Holo sur la prestigieuse Freedom stage et ce, lors des 3 week-ends du festival ! L’occasion de ressortir les visuels et la cinématique exceptionnels de ce show qui a vu le jour en 2019 et qui n’a été joué qu’à de rares occasions. Le suédois souhaitait plus que jamais marquer les esprits et montrer qui est le boss. 

Fin de l'entracte

Mais comment ça un show qui existe depuis 3 ans ? Oui, oui vous avez bien lu ! Holo et son frère jumeaux Holosphere sont deux lives A/V dont la conception a démarré en… 2017 ! Holosphere avait en effet demandé 2 années de développement et des technologies inédites pour animer une sphère recouverte de LEDs. La première de ce show hors normes avait même eu lieu lors de Tomorrowland 2019. 

Sauf qu'Eric Prydz sait se faire rare et aime varier les formats (clubs, festivals, salles géantes) et puis, comme tous les autres artistes, il n'a pas pu se produire sur scène pendant la pandémie de Covid. D’autre part, Holo et Holosphere sont 2 shows qui nécessitent énormément d’espace sur scène et dont des animations ne cessent d’évoluer au fur et à mesure des lives. Ce qui en font des lives événements auxquels seul un nombre restreint de privilégiés n'ont pu assister. 

 

Le DJ-producteur doit en plus composer depuis toujours avec une peur chronique de l’avion. À la différence de ses collègues, Prydz effectue ses déplacements en train ou en tour-bus et non en jet privé - ce qui limite considérablement la fréquence de ses sets…

Le magazine The Verge avait rendu visite aux équipes d'Eric Prydz au moment de la conception de Holosphere et de la fabrication de la structure

 

Arrivée en navette Discovery et sortie en hélicoptère cargo

En plus du set qui a enflammé le public, le Suédois a livré un show visuel totalement immersif.
Sur la scène, était érigé un gigantesque mur transparent entre le DJ et son public. L’artiste tantôt s’efface tantôt apparaît comme une lumière d’humanité au milieu de l'obscurité. Le public est happé par une succession d’hologrammes 3D bluffants et de visuels époustouflants. Le show est futuriste, le DJ peut tranquillement dérouler ses classiques Opus, Call On Me, Pjanoo... L'illusion est parfaite, les émotions sont décuplées. 

 

Kill the video

Il faut dire qu'au pays des DJ, compétition rude. Les shows A/V deviennent la norme et vont toujours plus loin. Meduza, Alison Wonderland, Madeon, Tale of Us… ils sont nombreux à proposer des shows visuels de plus en plus sophistiquées. Cette course à l’armement est en réalité cruciale pour exister sur les réseaux sociaux. L'expérience des spectateurs doit être la plus complète possible. Et du côté des artistes, il s'agit de trouver en permanence les technologies, les visuels qui donneront envie aux spectateurs de filmer le show et de le partager sur Insta, Twitter ou Tik-Tok. 

Le prochain rendez-vous du suédois devant son public sera le 13 août au Loveland festival d’Amsterdam puis le 21 août au Ushuaïa Ibiza - sûrement pour un show différent de Holo, moins porté sur les animations 3D.  La scène d'Ushuaia étant moins bien dotée que la Freedom de TML. Un challenge devant un public réputé pas facile…

About the artist

Picture credits © Eric Prydz l.r.